Selon l’étude de Science, les data-centers seraient moins énergivores que prévus

0
380
data-center-consommation-energie

L’explosion du web et l’avènement du Big Data a eu de nombreuses conséquences à l’image des data-centers qui ont vu le jour à travers le monde. En effet, avec une multiplication par 10 des données qui transitent et par 25 des quantités de données à stocker, les data-centers étaient une nécessité pour assumer l’explosion du Big Data. A la suite et depuis de nombreuses années, les data-centers ont été pointés du doigt en raison de leur impact désastreux sur l’environnement. D’ailleurs, nous avons déjà abordé le sujet de la lutte contre la pollution numérique à l’ère du big data. Selon les analystes, cet impact néfaste se traduit par leur forte consommation d’énergie des serveurs et systèmes de refroidissement face aux données qui ne cessent d’accroître.

Finalement, une étude administrée par Eric Masanet, professeur d’ingénierie mécanique à l’Université américaine de Northwestern, et récemment publiée dans la revue Science, nous informe qu’en réalité la consommation d’énergie des data-centers n’augmente pas en fonction de la croissance des données à travers le monde. Découvrons les détails de cette étude pour comprendre tous les aboutissants sur la consommation des data-centers.

Une faible consommation d’énergie malgré la forte hausse d’activité

Avant tout, il faut préciser qu’il n’existe pas de révélation officielle de statistiques sur les data-centers. Ainsi, l’étude se réfère aux rapports de Cisco Systems, du Lawrence Berkeley National Laboratory et de l’International Energy Agency.

L’étude nous révèle qu’en 2018, la consommation des data-centers était de 205 térawatts-heures d’électricité contre 194 en 2010, soit une augmentation de 6%. A noter que cette hausse s’avère très faible face à l’activité des data-centers qui a augmenté de 550% sur cette même période. Ainsi, les prédictions des analystes s’avèrent fausses en inventant un lien entre l’expansion du Cloud et la consommation des data-centers.

Des efforts pour l’environnement avec les data-centers hyperscale

Cette révélation s’explique par l’efficacité énergétique des data-centers et le développement de data-centers hyperscale. Les centres hyperscale sont plus économique et écologiques pour divers objectifs comme les services de cloud computing. Ainsi, malgré l’augmentation des données dans les années à venir, les mesures prises sont adaptées pour limiter les dégâts environnementaux.

Enfin, à la suite de l’étude, Google a exprimé sa satisfaction en rappelant notamment ses efforts pour réduire sa consommation d’énergie et alimenter ses serveurs à l’énergie renouvelable. Par exemple, grâce à ses efforts, Google peut être presque 7 fois plus performant qu’il y a 5 ans avec la même quantité d’énergie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici