Instagram & RGPD : l’Irlande mène une enquête sur la protection des données de ses utilisateurs mineurs

0
61
Instagram

Il y a un sujet brûlant, à l’heure actuelle, dans lequel Instagram semble être dans une mauvaise position. En effet, la république d’Irlande a lancé une enquête sur l’usage et la protection des données de mineurs sur le réseau social populaire Instagram : on vous explique tout.

Un rapport qui pointe du doigt le traitement des données des mineurs sur Instagram

En effet, ce n’est pas moins de 200 000 comptes Instagram qui ont été analysés par David Stier. Ce dernier a d’ailleurs remarqué qu’il était possible, pour un mineur, de changer son compte Instagram personnel en compte Instagram professionnel. Quel est le problème ? Tout simplement que l’utilisation d’un compte professionnel est uniquement réservée aux adultes, puisqu’il doit s’agit d’entreprise et non de personnes mineures qui espèrent gagner de l’argent via ce compte Instagram.

Notons que ce type de compte demande tout simplement de rentrer des données personnelles comme le numéro de téléphone ainsi que l’adresse mail. Il faut savoir que ces informations sont rendues publiques sur un compte Instagram professionnel. Lors de cette étude, il a été montré que de nombreux jeunes mineurs pouvaient laisser ses informations être présentes sur Instagram et donc, par conséquent, sur Internet également.

Bien évidemment, le data scientist David Stier aurait contacté Facebook pour lui faire part de cette faille. Mais le fondateur de Facebook aurait tout simplement répondu que le fait que des informations personnelles traînant sur Instagram était une fonctionnalité qu’il n’avait pas l’intention de changer puisque cela permet à des particuliers de contacter directement les entreprises. David Stier en a tout simplement conclu que Facebook encourrait un grand risque à agir de la sorte, mais que le groupe n’était pas en mesure de prendre les dispositions nécessaires pour régler ce type de problème. C’est comme cela que les autorités irlandaises ont décidé de mener leur propre enquête.

Une amende importante pour Instagram ?

À travers cette enquête, les autorités irlandaises doivent tout simplement déterminer si le groupe Facebook possède les bases légales pour protéger les mineurs qui créeraient un compte professionnel, soit par inadvertance, soit tout simplement parce qu’ils ont envie de gagner de l’argent sur Instagram. Notons également que les autorités irlandaises doivent déterminées sur Instagram possède les mesures et les restrictions nécessaires pour être en parfait accord avec la RGPD.

Bien évidemment, si une violation est vue par les autorités irlandaises, le groupe Facebook risque une amende qui représentera 4% de ses revenus globaux. Cela peut donc faire vraiment beaucoup pour le groupe en lui-même !

Facebook réfute complètement cette idée selon laquelle les données ne sont pas correctement traitées par Instagram !

Néanmoins, il faut savoir que Facebook n’est pas forcément en accord avec cette enquête. En effet, le groupe se défend en affirmant que chaque personne sait ce qu’il encoure en créant un compte Instagram professionnel. Selon eux, ce n’est pas à Facebook de changer leur façon de fonctionner sur Instagram, mais bel et bien aux utilisateurs de ce réseau social. Notons également que Facebook a également mis à jour Instagram : les utilisateurs ne sont plus obligés de renseigner leur numéro de téléphone ni leur adresse mail sur un compte professionnel Instagram.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici