Définition du DNVB & exemples e-commerce de marques en France

0
492
experience-client-reussite-entreprise

Bergamote, Teddybear, Polene, Polette, Balzac, Deciem et bien d’autres… mais quel est le dénominateur commun entre toutes ces enseignes qui font la révolution dans le monde du e-commerce? Vous l’avez peut-être deviné, ou vous vous posez encore la question. Le point commun entre toutes ces sociétés c’est que ce sont des DNVB. Mais qu’est ce que c’est exactement ?

Nous allons dans la suite de cet article vous décrire précisément ce qu’est un digital native vertical brands (DNVB), comment cela fonctionne, quels sont les avantages et quels sont les impacts sur l’économie digitale ?

DNVB, c’est quoi exactement ?

Tout droit venu des Etats-Unis, le digital native vertical brands appelé également le DNVB est le nouveau terme utilisé pour désigner les pure-players du e-commerce qui donne naissance à une marque sur un marché vertical (marché de niche). Une DNVB gère dans la globalité la chaîne de valeur en amont et en aval, que ce soit de la confection en passant par la production du produit souhaité jusqu’à l’expédition de celui auprès du consommateur/utilisateur final.

Les DNVB ont vu le jour en 2015 grâce à Andy Dunn, qui l’a fait démocratiser dans le monde du digital. Andy Dunn est le cofondateur avec Brian Spaly de la marque Bonobos en 2007. Bonobos est le précepteur du concept de marque digitale. La DNVB possède quelques traits de ressemblance au D2C ou DtoC, c’est-à-dire qu’ils ont la même stratégie visant à vendre directement au consommateur, sans passer par une entité intermédiaire quelconque.

Qu’est-ce qu’une DNVB d’un point de vue e-commerce : type d’entreprise, modèle commercial

Le DNVB est basé sur un business model « direct to consumer » appelé également le D2C ou DtoC. Le direct to consumer est une stratégie qui a pour objectif  de vendre directement au consommateur sans passer par une quelconque entité intermédiaire, ce qui permet de mieux contrôler la distribution et réduire ses coûts. C’est ce qu’on appelle un business model de commerce vertical.

Un des points forts du DNVB, c’est qu’il n’a plus à négocier avec un revendeur ni un distributeur, ce qui permet de réduire considérablement les coûts et par conséquent augmenter les marges (pas de loyers et de charges exorbitants mise à part une plateforme e-commerce et d’un hébergement de site). De plus, les DNVB optent pour une production de stocks limités afin de ne pas avoir à supporter les frais de stockage.

Les Digital Native Vertical Brands ont également l’avantage d’être assez proches de leurs clients (service client très réactif). Ils communiquent en direct et peuvent ainsi recensé les retours de  leurs clients afin de mieux les connaître. Les DNVB apportent ce petit plus qui ne laisse pas indifférent, en effet, elles se démarquent grâce leur story telling qui ajoute une âme dans leur marque.

Il est à noter qu’en passant en direct, les marques auront plus de facilité à tisser des relations plus solides avec les clients, sans compter que les marques pourront de ce fait mettre en place des stratégies marketing plus ciblées et accroître la rentabilité. En cas de non réussite d’une DNVB, celle-ci pourra mettre fin à son activité sans essuyer une perte conséquence financière et pourra dans la foulée rebondir assez rapidement pour développer un nouveau produit. 

Voici une liste de marques DNVB en France

Voici quelques exemples de DNVB qui ont atteint leur objectif et placé leur pion sur le damier de l’e-commerce. La plupart d’entre elles ont mis en place une stratégie de communication poussée, via les réseaux sociaux, comme Instagram, et réussi à fédérer une communauté qualifiée et engagée :

  • Lockwood créé en 1996
  • Lou yetu crée en 2016
  • gemmyo  créé en 2011
  • Panafrica  créé en 2015
  • Baîja créé en 2012
  • Joone créé en  2017
  • Fritchi créé en 2015
  • Japhy créé en 2017
  • Pulpe de vie créé en 2009
  • Bergamote créé en 2016
  • Jimmy Fairly créé en 2011
  • Tediber créé en 2015
  • Le slip Français créé en 2015
  • Sézane créé en 2013
  • Polette créé en 2011
  • Polène 2015 créé en 2016
  • Big Moustache créé en 2013

Toutes ces marques font partie du nouveau business model et révolutionnent tous les secteurs. De plus, les DNVB sont des formats business plus propices à mettre en place, surtout en ces temps très difficiles pour les commerces classiques en raison de la crise sanitaire du Covid-19. C’est la meilleure option à envisager pour les futurs entrepreneurs.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici