Fuite de données : quel impact financier pour une entreprise cotée en bourse ?

0
467
Les fuites de données sont responsables de la dévalorisation des entreprises cotées en bourse

En ce qui concerne les cyber-attaques, malheureusement le risque zéro n’existe pas et les conséquences peuvent être dramatiques pour l’entreprise. D’après l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information, en 2020, on recensait 192 attaques exigeant une rançon de 130.000 euros en moyenne. En France le  nombre de cyberattaques a été multiplié par quatre et près de 10.000 entreprises ont été victimes de piratages. Voyons ensemble comment ces piratages de data peuvent impacter les entreprises cotée en bourse.

Cyberattaque : quels risques pour les entreprises ?

Toutes les études s’accordent pour dire que les fuites de données ont un incidence directe sur la valeur boursière de l’entreprise touchée. Dans sa dernière enquête, Trends in Cybersecurity Breach Disclosures explique que depuis 2011, une fuite de données coûtait en moyenne jusqu’à 116 millions de dollars, ce qui représente une somme colossale pour l’entreprise qui en fait les frais. Effectivement, le caractère sensible des informations dérobées et le délai qu’il faut pour détecter ces violations contribuent à faire monter la note des préjudices financiers.

Un second audit mené par Comparitech* datant de février 2021 démontre comment les fuites de données impactent lourdement le capital boursier des entreprises qui en sont victimes. En effet, cette faille du système informatique peut avoir de lourdes répercussions sur la société quelque soit sa taille, puisque suite à cet incident, le système doit faire l’objet d’une révision complète et minutieuse pour s’assurer que les fuites de données ne se reproduiront plus. Bien souvent, cet événement entraîne le licenciement du personnel car l’entreprise qui a perdu trop d’argent, n’est plus en mesure de supporter certaines charges. En plus de l’aspect financier, il y a l’image de marque de l’entreprise qui est fragilisée.

Recrudescence de piratage informatique en France

Impossible de nier le risque de cyberattaque puisque l’actualité nous le rappelle sans cesse. Le dernier en date : la firme Colonial Pipeline qui est le premier opérateur d’oléoducs aux États-Unis, a annoncé dans les pages du Wall Street Journal le versement d’une rançon de 4,4 millions de dollars à des hackers qui avaient paralyssé cet opérateur de 8,800 km de pipelines aux U.S.A en mai dernier. Mais ce genre de fait divers ne se passe pas qu’en outre atlantique et la menace parfois bien plus proche qu’on ne le croirait. En effet, la France connait aussi son lot d’actes cyber malveillants. En 2019, l’ANSSI a dénombré 54 attaques au logiciel de rançon. L’année suivante, ce sont pas moins de 192 attaques qui ont été recensées. On assiste à une augmentation de 255% avec une tendance qui semble malheureusement bien se confirmer pour 2021.

« La menace cyber est en train d’augmenter extrêmement rapidement et la France est sous cette menace. Le nombre d’attaques générales concernant les hôpitaux, les collectivités territoriales, les TPE-PME ou les individus, a été multiplié par quatre entre 2019 et 2020 » avait déclaré Cédric O, secrétaire d’État chargé de la Transition numérique et des communications électroniques au micro de BFMTV, en citant les donnés de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi).

Le marché de la Cybersécurité en plein essor : une opportunité pour les prestataires de services

Outre l’augmentation des Ransomware et le boom des paiement frauduleux, la crise sanitaire a également été propice aux cyberattaques dues notamment aux nouvelles vulnérabilités informatiques engendrées par le télétravail. Résultat : le marché de la cybersécurité est en plein essor, ce qui est un très grand paradoxe. L’explosion des sabotages informatiques ont conduit les entreprises et les institutions à mieux s’en prémunir. En effet, elles ont une meilleure prise de conscience des risques de cette menace exponentielle et sans frontières qui peut en un clic paralyser tout un système. Elles n’hésitent plus à débloquer un budget pour investir massivement dans les logiciels et services de sécurité. Centre de veille à distance, pare-feux, chiffrement, chasseur de primes pour détecter la moindre faille dans les systèmes…toutes ces mesures de protection entraînent une hausse des coûts non négligeable, de quoi assurer une solide croissance au secteur. Le cabinet américain Gartner, qui est une référence en matière de prévisions, annonce une croissance de plus de 12% du marché mondial de la cybersécurité pour 2021, soit une augmentation 6,4% comparé à 2020 (150 milliards de dollars).

La sécurité des entreprise : un enjeu majeur en 2021

Bien que le marché de la cybersécurité soit en forte croissance, le manque de capacités humaines se fait cruellement ressentir. La sécurité des entreprises reste un enjeu majeur d’autant plus qu’une seule fuite des données peut marquer à vie leur réputation. En effet, le piratage des données entraînera inévitablement une perte de confiance, une baisse de la productivité et de surcroit une baisse significative de clients et d’investisseurs qui peut coûter plusieurs centaines de milliers d’euros.

Source : https://www.comparitech.com/blog/information-security/data-breach-share-price-analysis/

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici