Qu’est-ce que l’informatique hyperscale ? Définition d’hyperscale computing

0
49

Qu’est-ce que l’hyperscale computing ou les hyperscalers ? Définition, fonctionnement, exemple… on vous explique de quoi il s’agit, et comment il aide des milliers d’entreprises à absorber des pics d’utilisateurs de façon totalement automatisée et transparente.

Définition de l’informatique hyperscale (hyperscale computing en anglais)

L’informatique hyperscale est une infrastructure distribuée capable de gérer rapidement des demandes croissantes sur l’Internet et les ressources informatiques sans nécessiter d’espace physique, de refroidissement ou de puissance supplémentaires. L’hyperscale computing se caractérise par la normalisation, l’automatisation, la redondance, le calcul haute performance (HPC) et la haute disponibilité (HA). Le terme est souvent associé au cloud computing et aux datacenters hyperscale de Facebook, Google, Amazon et Netflix.

L’hyperscale désigne la combinaison complète de matériel et d’installations permettant de faire évoluer un environnement informatique distribué vers des milliers de serveurs. L’hyperscale, comme son nom l’indique, fait référence à la réalisation d’une informatique à grande échelle, souvent pour le big data ou l’informatique en cloud. L’infrastructure hyperscale est conçue pour une évolutivité horizontale, permettant des niveaux élevés de performance, de débit et de redondance pour la tolérance aux pannes et la haute disponibilité. L’informatique hyperscale repose souvent sur des architectures de serveurs massivement évolutives et des réseaux virtuels.

L’informatique hyperscale fait référence aux installations et au déploiement nécessaires pour passer efficacement de quelques serveurs à des milliers dans un environnement informatique distribué. L’hyperscale computing est souvent utilisé dans des plateformes telles qu’Apache Hadoop.

Exemple d’hyperscale computing

L’informatique hyperscale suscite actuellement beaucoup d’intérêt car les logiciels libres et les modifications architecturales créés pour les centres de données hyperscale devraient se propager aux centres de données plus petits, les aidant à utiliser l’espace physique plus efficacement, à consommer moins d’énergie et à fonctionner plus rapidement en fonction des besoins des utilisateurs. Les innovations hyperscale actuellement adoptées par les petites entreprises comprennent la mise en réseau définie par logiciel (SDN), l’infrastructure convergente et la micro-segmentation.

Une infrastructure hyperscale se compose d’un grand nombre de serveurs mis en réseau horizontalement dans un centre de données. Généralement utilisée dans les environnements de big data ou de cloud computing, elle fusionne les couches de calcul, de stockage et de virtualisation dans une architecture unifiée. Les équipes informatiques peuvent ainsi augmenter ou diminuer les ressources à la demande, en fonction des besoins de performance de l’organisation.

La mise en œuvre de solutions d’informatique hyperscale offre à ses utilisateurs l’avantage de coûts d’investissement extrêmement faibles, grâce à des systèmes à faible configuration exécutant la couche de base de machines virtuelles dans des systèmes privés sélectionnés. De plus, les architectures informatiques hyperscale fonctionnent efficacement dans les déploiements à grande échelle utilisant des milliers de machines virtuelles.

Le fonctionnement de l’hyperscale computing (ou les hyperscalers)

Dans le cadre de l’adoption de l’hyperscale computing, les entreprises s’entourent de consultants et des intégrateurs de systèmes fiables qui possèdent les connaissances et l’expérience nécessaires pour tirer parti des avantages de l’hyperscale, computing tout en gérant les risques et les incertitudes.

Les analyses montrent que les entreprises n’utilisent activement que 25 à 30 % de leurs données. Le pourcentage restant est constitué de copies de sauvegarde, de données clients, de données de récupération, etc. Sans un système bien organisé, les données peuvent être difficiles à trouver, et les sauvegardes peuvent parfois prendre plusieurs jours. L’informatique hyperscale simplifie tout cela, car il n’y a qu’un seul point de contact entre tout le matériel nécessaire au calcul, au stockage et à la mise en réseau, et les sauvegardes, les systèmes d’exploitation et autres logiciels nécessaires. En combinant le matériel et les systèmes de support, les entreprises peuvent faire évoluer leurs environnements informatiques actuels vers des milliers de serveurs.

Les avantages de l’utilisation des services hyperscale sont nombreux. Tout d’abord, il est important de reconnaître la puissance des centres de données hyperscale. Pour répondre à des demandes élevées et changeantes, leur infrastructure est basée sur des milliers de serveurs physiques et des millions de machines virtuelles. Cela permet d’avoir accès à des ressources de datacenters qui sont accessibles, abordables, fiables et évolutives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici